Bilan moral : assemblée générale ordinaire 2018

RAPPORT MORAL DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DE L’ASSOCIATION BÉZIERS A VENIR

SAMEDI 21 AVRIL 2018

L’objet de l’association Béziers à Venir consiste en une volonté exprimée par des Biterrois de voir la politique au sens large reprendre un cours plus apaisé.

Il n’est pas question d’éviter les désaccords, ni les situations de conflit. Mais, la ville et le territoire dont elle est le centre ont un besoin urgent de revenir à une conception politique, qui rompe avec une logique systématique d’affrontement de tous avec tous. En fait, pour être plus précis, il est temps de remettre au centre du débat politique, les acteurs, tous les acteurs ; changer de direction pour que les citoyens se sentent tous concernés. La politique actuelle de la municipalité exhibe le clivage et la confrontation comme preuve de fidélité à un certain « esprit de la ville ».

Oui, nous pensons que Béziers est une cité particulière. Elle s’est beaucoup opposée historiquement aux pouvoirs religieux, politiques, puis au pouvoir central. Mais nous atteignons aujourd’hui un point de rupture : celui qui laisse la fabrique de l’agression se substituer à celle de l’écoute. Béziers est connue en France, mais non pas pour ses qualités attractives, seulement parce que c’est une cité dont le maire s’oppose à tout ce qui pourrait ternir sa propre image. On ne construit pas une politique de la ville, de l’agglomération et du territoire en confondant esprit critique et volonté personnelle de confrontation systématique, avec l’appui d’un groupe restreint et acquis. Plutôt que de s’opposer en premier lieu à sa propre opposition municipale ou communautaire, il faut remettre en fonction un réel débat démocratique.

Cela n’empêche pas des choix. Et les choix apportent non plus des clivages inutiles et contreproductifs, mais des décisions assumées sur l’urbain, la sécurité, le logement, les transports, etc.

C’est pourquoi, l’association Béziers à Venir s’est constituée autour d’une thématique à la fois rassemblée dans son propos et multiple : la politique urbaine au sens large, et cette politique s’inscrit dans des territoires plus amples, par exemple la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée, ou l’espace d’action du SCOT (Schéma de Cohésion Territoriale). Or la politique urbaine, c’est aussi un choix assumé de la complexité : elle draine tous les sujets : urbanisme, sécurité, transports, culture, logement, déchets, économie, commerce, artisanat… À ce titre, la volonté de l’association Béziers à Venir est claire : proposer un modèle apaisé, stable, sécurisant de développement et d’attractivité réelle sur un territoire où les provocations imprévisibles et les incohérences stratégiques font fuir les investisseurs et marquent la cité du sceau de l’instabilité et de l’inconnu.

Ce n’est pas en refondant les allées que l’on attire les touristes, et encore moins les entrepreneurs. Ce n’est pas en montrant du doigt que l’on rassemble les citoyens autour d’un projet partagé. Même si projet partagé ne signifie pas illusion d’un unanimisme. Une municipalité élue se doit de prendre des décisions, sans démagogie dans un sens ni dans l’autre.

L’association a l’ambition de redonner aux citoyens la maîtrise de leur territoire urbain au sens large de territoire urbain. Les espaces de pouvoir sont peu connus des habitants, ils s’y intéressent peu, parce qu’ils pensent que cela ne les concerne pas. Il ne s’agit pas d’importuner les gens avec des emboitements de compétences qu’ils ne connaissent pas. Et pourtant, les leviers du pouvoir se trouvent non seulement dans les lieux connus et reconnus (mairie, conseil départemental, députation, sénatoriat), mais dans des instances plus complexes et plus opaques, ou plutôt, plus discrètes et dont les prises de décisions par les élus qui les composent ont des effets concrets, directs sur la vie et les impôts des citoyens.

L’association Béziers à Venir a l’ambition de compter dans le débat public, et, le moment venu de s’y investir totalement et sans faiblir.

Nous comptons sur vous pour nous apporter votre vision, vos propositions et vos remarques. Elles seront les bienvenues.

Merci de votre attention.