Qu’est ce que les minima sociaux ?

InVS, Institut national de veille sanitaire :

Etablissement public de l’État, crée en 1998 et placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé. Les missions de l’InVS sont la surveillance de l’état de santé de la population et de son évolution à des fins épidémiologiques ainsi que la vigilance sanitaire et la connaissance du risque sanitaire. L’InVS assure également l’alerte auprès des pouvoirs publics et propose des recommandations dans le domaine de la santé, notamment dans celui de l’épidémiologie (maladies infectieuses tropicales, maladies de Creutzfeldt-Jakob…). Il succède au Réseau national de santé publique (RNSP) lui-même créé en 1992.

 

Logement social :

Les logements du secteur social sont :

  • les logements appartenant à des organismes HLM (Habitation à loyer modéré) ou à d’autres bailleurs de logements sociaux (par exemple, logements détenus par les sociétés immobilières d’économie mixte – SEM) et qui sont soumis à la législation HLM pour la fixation de leur loyer
  • les logements en dehors du champ des organismes de HLM mais pratiquant un loyer HLM.

 

Minima sociaux :

Les minima sociaux visent à assurer un revenu minimal à une personne (ou à sa famille) en situation de précarité. Ce sont des prestations sociales non contributives, c’est-à-dire qu’elles sont versées sans contrepartie de cotisations. Le système français de minima sociaux comporte divers dispositifs dont un spécifique aux départements d’outre-mer (Dom).

Le RSA qui vise à lutter contre les exclusions est un des plus connus. Les autres allocations visent des publics spécifiques confrontés à un risque de grande pauvreté, par exemple :

  • – les chômeurs de très longue durée, avec l’allocation de solidarité spécifique (ASS) pour ceux ayant épuisé leurs droits à l’assurance chômage ;

  • les personnes handicapées (allocation aux adultes handicapés – AAH) ;

  • les personnes âgées (minimum vieillesse).