Programme Quartiers Anciens

Trois définitions pour mieux comprendre le programme de rénovation des quartiers anciens.

Parc locatif social :

Les logements du parc locatif social (au sens du ministère en charge du logement) sont :
– les logement appartenant à des organismes de HLM (Habitation à loyer modéré), qu’ils soient ou non soumis à la législation HLM pour la fixation de leur loyer ;
– les logements des autres bailleurs de logements sociaux non HLM (sociétés immobilières d’économie mixte , État, collectivités locales et établissements publics) et non soumis à la loi de 1948.

PNRU, Programme national de rénovation urbaine :

Le Programme national de rénovation urbaine (PNRU) fait suite à la loi dite d’orientation et de programmation du 1er août 2003 sur la ville et la rénovation urbaine. Il prévoit une offre nouvelle de 250 000 logements locatifs sociaux, la réhabilitation de 400 000 logements locatifs sociaux, la démolition de 250 000 logements ainsi que des équipements publics et des aménagements urbains pour la période 2004-2011. Il concerne des quartiers fortement dégradés en ZUS ou présentant des caractéristiques similaires (article 6).

Politique de la ville :

La politique de la ville consiste en un ensemble d’actions de l’État visant à revaloriser certains quartiers urbains (appelés quartiers de la politique de la ville) et à réduire les inégalités sociales entre territoires. Elle comprend des mesures législatives et réglementaires, dans le domaine de l’action sociale et de l’urbanisme, dans un partenariat avec les collectivités territoriales reposant souvent sur une base contractuelle.

Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés

PNRQAD, qu’est-ce que c’est ?

Instauré par la loi du 25 mars 2009 de mobilisation pour le logement et de lutte contre l’exclusion, le Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD) doit permettre de résorber efficacement l’habitat indigne, de remettre sur le marché des logements vacants et de lutter contre la précarité énergétique, tout en maintenant la mixité sociale.

La Ville a été éligible à ce programme à l’automne 2009 et bénéficie du financement de :

  • l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) spécifiques pour le PNRQAD,
  • l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) pour l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de renouvellement urbain (OPAH-RU)
  • l’État pour la production de logements sociaux (droit commun).

Le périmètre du PNRQAD a été fixé par décret du 31 décembre 2009. Il représente 22 hectares. A l’échelle du centre ancien, la ville souhaite diversifier à nouveau les fonctions urbaines tout en valorisant ce qui en fait sa valeur ajoutée : le patrimoine (que ce soit celui exceptionnel et remarquable des quartiers nobles et emblématiques ou qu’il s’agisse du patrimoine «quotidien» des faubourgs populaires et modernes).

La convention PNRQAD a été signé le 17 février 2012 en présence du Ministre du logement. C’est une convention pluriannuelle de 7 ans avec effet rétroactif à compter du 1° janvier 2010 avec pour partenaires financiers : l’ANRU et l’ANAH.

Les objectifs principaux du PNRQAD ?

Le programme de renouvellement urbain doit permettre d’accroître significativement la qualité de vie en centre ancien en agissant simultanément sur toutes ses composantes qui se déclinent en 5 objectifs généraux pour le centre-ville :

  • Rénover l’habitat et lutter contre l’habitat indigne,

  • Améliorer la qualité des espaces publics,

  • Renforcer l’attractivité commerciale,

  • Revivifier la vie sociale,

  • Restaurer la confiance et le bien être.

A Béziers, six îlot du cœur de Ville de Béziers sont concernés par le PNRQAD

Ces îlots ont en commun un état de dégradation avancé rendant les logements qui les constituent impropres à l’habitation. La requalification des quatre principaux îlots dégradés représente un potentiel de 50 logements à réhabiliter :

  • L’îlot des Chaudronniers : situé à proximité de la place du Forum (anciennement places Gabriel Péri et Trois Six) et bordant l’avenue Alphonse Mas.

  • L’îlot Saint Jacques la Tible : situé à proximité de l’îlot des Chaudronniers et des anciennes arènes romaines.

  • L’îlot Tiquetonne : situé en coeur de ville, entre les Allées Paul Riquet et la place du Forum.

  • L’îlot de l’Hortet : situé au début de l’avenue Gambetta.

  • L’îlot Alma Saint Saëns : situé à l’est des Allées, il est mis en place dans un premier temps, un programme de réhabilitation d’environ 30 logements de « l’hôtel moderne » par un investisseur privé ainsi que la réalisation d’une résidence de 30 logements sociaux avec la CABM. Une étude prospective urbaine du quartier est lancée pour accompagner ce programme de logements.

  • L’îlot Ricciotti : situé au nord des Allées, cet îlot comporte 19 immeubles dont certains sont dans un état d’insalubrité avec des désordres importants. Cet îlot fait l’objet d’une opération de Résorption de l’Habitat Insalubre (RHI) avec l’ANAH sous la maîtrise d’ouvrage de la CABM.

En complément de ces îlots il est prévu un programme de réhabilitations lourdes sur environ 50 logements répartis sur l’ensemble du périmètre du PNRQAD.

Coordonnées :

Maison de l’Habitat Durable

Résidence Chapat

1 avenue du Président Wilson

34500 Béziers

Tel : 04 99 41 34 94