Courrier à la communauté israélite

BÉZIERS LE 19/02/19

Antoine About

Président de l’association

Bézier à Venir

Aux

Représentants de la communauté

Israélite de Béziers.

Messieurs,

Apparemment la « bête immonde » n’est pas morte. Elle réapparaît intacte dans sa brutalité et ses incompréhensibles ressorts. Les crises sociales et économiques permettent la renaissance de slogans dont le seul but est de trouver un bouc émissaire. Tout se mélange : antisémitisme, antisionisme, dans un déferlement de bêtise et de haine. Les réseaux sociaux en sont la caisse de résonance, et les revendications de ceux qui se nomment le peuple, cèdent la place à l’irrationalité.

Sachez qu’en tant que président de l’association citoyenne Béziers à Venir, nos adhérents et nos sympathisants se joignent à moi pour vous apporter tout notre soutien moral et fraternel. Ni le vice-président, ni moi, ne pouvons être présents aujourd’hui à Béziers, pour des raisons professionnelles. Il n’empêche que l’écœurement que nous éprouvons face aux profanations, aux agressions verbales et parfois physiques dont des citoyens français font l’objet au seul motif de leur appartenance à une communauté de croyance, de culture, ne doit pas nous laisser dans le désarroi.

Je peux vous assurer que nous serons à vos côtés pour combattre l’injustice dont vous êtes les cibles. D’aucuns pensent pouvoir renverser les fondements de notre République en vous désignant à la vindicte : ils n’y arriveront pas, car les citoyens de ce pays ont les ressources pour repousser les idéologies d’exclusion. La France a vécu des heures sombres : ces heures de nuit et de brouillard ne reviendront pas.

Acceptez, au nom des adhérents et des sympathisants de l’association Béziers à Venir que je représente, toute notre confraternité.

Veuillez agréer, messieurs, l’expression de notre sincère et profonde sympathie.

Le président, Antoine About,

le vice-président, Mikaël Doutaud.